12, Rue Jean Engling L-1466 Luxembourg

Tel.: +352 26 97 60 53 | Fax.: +352 26 25 92 06

Nous contacter

Références

Références clients

Nos clients sont de grosses banques, des sociétés et des particuliers. Les références sont disponibles sur demande.

Citations

Le testament de Warren Buffett :

 « Ce que je conseille ici est essentiellement identique à certaines instructions que j’ai énoncées dans mon testament. Un legs prévoit qu’une somme d’argent sera versée à un administrateur au bénéfice de ma femme. Mon conseil à l’administrateur ne pourrait pas être plus simple: Mettez 10% de l’argent dans des obligations d’État à court terme et 90% dans un fonds indiciel à très faible coût S&P 500 (je suggère Vanguard). Je pense que les résultats à long terme de cette politique seront supérieurs à ceux atteints par la plupart des investisseurs – fonds de pension, institutions ou individus – qui emploient des gestionnaires à frais élevés ».

Sites Utiles

https://eu.dimensional.com/en/

Le site francophone de Dimensional Fund Advisors, la société de gestion de fonds de placement dont la philosophie non spéculative est : « Nous considérons les marchés comme un allié et non comme un adversaire. Au lieu d’essayer de tirer profit des inefficiences du marché, nous préférons en exploiter les efficiences et la manière dont il récompense les investisseurs. La société construit des portefeuilles dans le but de permettre à nos clients de profiter des atouts offerts par le marché, à tous les niveaux.” Parmi les collaborateurs de Dimensional, on trouve les noms les plus prestigieux : Robert Merton, prix Nobel d’économie; Myron Scholes, prix Nobel d’économie, Eugene Fama, père de la théorie de l’efficience des marchés, plusieurs professeurs de Yale, Stanford et Harvard.

 https://www.vanguardfrance.fr/

Le site francophone du groupe Vanguard. Vanguard est la plus grande société de gestion de fonds de placement du monde. Elle gère plus de 1.970 milliards de dollars, soit plus de 275 dollars par habitant de la planète. C’est une coopérative dont les profits sont entièrement restitués à ceux qui investissent dans ses fonds de placement. La plus grande partie des fonds gérés par Vanguard sont des fonds indiciels à très faibles frais de gestion. À titre d’exemple, les frais annuels du fonds « Vanguard 500 Index Admiral Shares » représentent 0,05% des capitaux gérés. Ces frais sont en moyenne de 1,93% (38 fois plus !) pour les fonds d’actions offerts sur le marché belge. Les frais plus faibles des fonds Vanguard augmentent d’autant le rendement qui revient au client.

 http://www.sensibleinvesting.tv/

Un site britannique créé pour apporter aux investisseurs une information claire, concise et indépendante sur la gestion non spéculative.

Livres utiles

Il y a quatre catégories de livres financiers.

Ceux écrits par des économistes spécialisés très compétents. Remplis de modèles mathématiques rébarbatifs, ils n’abordent que des domaines limités et sont illisibles pour le commun des mortels.

Les guides, manuels ou encyclopédies destinés au grand public. Ils sont une compilation des théories les plus répandues, c’est-à-dire essentiellement un fatras de fausses croyances entretenues par certains médias et certains banquiers.

Des livres de recettes et de trucs, dont le succès est généralement proportionnel à leur ineptie et à l’inefficacité de leurs conseils.

Et puis, les plus rares : des livres scientifiques et rigoureux qui sont cependant accessibles aux néophytes. Nous vous en recommandons quelques-uns :

En français

« Le petit livre pour investir avec bon sens : Le seul investissement vous garantissant une part équitable des rendements du marché », John C. Bogle.

21,19 € chez Amazon France.

(http://www.amazon.fr/livres/dp/290935671X)

Posséder un portefeuille diversifié d’actions et le conserver sur le long terme est un jeu gagnant. Essayer de battre le marché des actions est théoriquement un jeu à somme nulle (pour chaque gagnant, il doit y avoir un perdant), mais quand des coûts importants sont déduits, il devient un jeu perdant. Le sens commun nous dit, et l’histoire le confirme, que la stratégie d’investissement la plus efficace consiste à acheter, et à détenir à très faible coût, toutes les actions des entreprises cotées publiquement dans le monde. Le fonds qui détient ce portefeuille est le seul investissement qui vous garantisse une part équitable (la presque totalité !) des rendements des marchés boursiers.

Pour apprendre à faire des placements non spéculatifs, il n’y a pas de meilleur professeur que John Bogle, le vétéran légendaire de l’industrie des fonds communs de placement. Au cours de sa longue carrière, John Bogle a aidé les clients de Vanguard à s’enrichir considérablement. Maintenant, avec « Le petit livre pour investir avec bon sens : Le seul investissement vous garantissant une part équitable des rendements du marché » il vous permet de faire de même (avec l’aide de Logiver !).

JOHN C. BOGLE est le fondateur de « The Vanguard Group, Inc. », qu’il a créé en 1974. Il y a occupé les postes de président et directeur général jusqu’en 1996 et président senior jusqu’en 2000. Vanguard, qui est une coopérative, est la plus grande société de gestion de fonds de placement du monde. Elle gère plus de 1.970 milliards de dollars, soit plus de 275 dollars par habitant de la planète. En 1999, le magazine Fortune considérait John C.  Bogle comme l’un des quatre « géants du monde des placements » du XXème siècle. En 2004, Time l’a inclus dans sa liste des 100 personnes les plus puissantes et les plus influentes de la planète.

 « Ce que votre banquier ne veut pas que vous sachiez », Jean Walravens

20,90 € chez Amazon France

(http://www.amazon.fr/livres/dp/2356871837).

La première partie du livre est consacrée à l’invincibilité des marchés financiers : il est impossible de trouver une action dont le rendement probable (ajusté au risque) soit supérieur au rendement probable des autres actions ou encore de prédire l’évolution de la bourse à court et à moyen terme. Les prévisions des banquiers, des gourous, des médias et des lettres d’information n’ont aucune valeur. Une gestion active rapporte moins qu’une gestion passive. Les spécialistes sont unanimes sur ce sujet.

La deuxième partie est consacrée aux ennemis de l’investisseur : lui-même (biais psychologiques), la plupart des médias et des livres financiers, la plupart des conseillers financiers.

La troisième partie est consacrée aux différents types de produits financiers : actions, fonds de placement, produits structurés et alternatifs, produits « éthiques », produits d’assurances, immobilier, matières premières. Les caractéristiques, les avantages et les défauts de chaque type de placement sont décrits et expliqués. Les conclusions vont bien souvent à l’encontre des opinions les plus répandues.

La quatrième partie est consacrée aux conseils. En suivant ceux-ci, nombre d’investisseurs pourraient réduire les risques et accroître le rendement de leur portefeuille de 2% par an (grâce à l’aide de Logiver !).

La cinquième partie est une partie théorique destinée à ceux qui veulent comprendre plus en profondeur les secrets de la théorie moderne du portefeuille

JEAN WALRAVENS est un chercheur-économiste belge, spécialiste de la théorie des marchés financiers. Souvent consulté par les médias, il donne régulièrement des conférences.

 En anglais

« Wise Investing Made Simple », Larry Swedroe

« The Unbeatable Market », Ron Ross

« The Four Pillars of Investing », William Bernstein

Les portefeuilles de prix Nobel d’Economie

William Sharpe :« Rien ne sert de dépenser tant d’énergie. Personne ne peut battre le marché » ; « La plus grande partie de mes placements sont des fonds indiciels d’actions ».

Paul Samuelson :En parlant des analystes qui recherchent les entreprises dont les actions devraient surperformer le marché : « Arrêtez de chercher des aiguilles si microscopiques dans des meules de foin si gigantesques ! ».

Robert Merton : « Mon portefeuille est composé d’un fonds indiciel global à 0,08% de frais, de TIPS (obligations indexées de l’État américain)… ».

Merton Miller : En réponse à un interviewer qui demande : « Comment pensez-vous que les gens devraient placer leur argent ? Devraient-ils acheter des fonds indiciels ? ». « Absolument ! Et même tout gestionnaire de fonds de pension qui n’a pas la plus grande partie – et je veux dire 70% ou 80% – de son portefeuille en placements passifs est coupable de malfaisance ».

Harry Markowitz : « Ainsi, si vous êtes un expert, disons en exploration pétrolière, peut-être que vous connaissez quelque chose que le marché ne connait pas. Alors, vous pouvez mettre 90 ou 95% de votre argent dans des fonds indiciels passifs et 5 ou 10% dans ce que vous connaissez ».

Milton Friedman : « Ce qui a énormément de sens pour les investisseurs, c’est d’acheter un fonds indiciel ».

Citations des “Sages” du Monde des Placements (*) :

Eugene Fama : « Je comparerais bien les stock-pickers (analystes financiers) à des astrologues, mais je ne veux pas dénigrer les astrologues ».

Eugene Fama et Kenneth French : « Il n’y a aucune évidence qu’il existe des gestionnaires qui pourraient battre le marché, frais déduits, autrement que par pure chance ».

Peter Lynch : « La plupart des investisseurs particuliers s’en tireraient mieux avec un fonds indiciel. Tout le temps et les efforts que les gens consacrent à sélectionner le meilleur fonds ou le meilleur gestionnaire de fonds ne leur ont généralement apporté aucun bénéfice ».

Benjamin Graham : « Je ne suis plus l’avocat de techniques élaborées d’analyse financière dans le but de découvrir des opportunités. À la lumière du montant énorme de recherches entreprises actuellement, je doute que dans la plupart des cas, les efforts généreront des sélections suffisamment avantageuses pour compenser le coût de ces efforts. De ce point de vue, je suis du côté de l’école de pensée « marché efficient » généralement acceptée par le monde académique ».

Warren Buffett : « Les investisseurs actifs verront leurs rendements diminués par un pourcentage bien plus important que leurs frères inactifs. Cela signifie que le groupe passif, les « ne savent rien » doivent l’emporter ».

(*) Citations extraites du livre « Ce que votre banquier ne veut pas que vous sachiez » par Jean Walravens (http://www.amazon.fr/livres/dp/2356871837).

Téléchargements

Articles de presse à propos de Dimensional

Still a firm believer of market efficiency – FINANCIAL TIMES

No one to rival the small-cap house – FINANCIAL TIMES

Can you beat the Market – The New York Times

Performance speaks volumes – FINANCIAL TIMES

A Dying Bankers’s Last Instructions – The New York Times

How the really smart money INVESTS – FORTUNE

 

Unforgiving light on fees and charges alarms asset managers – Financial Times 22-11-2017

S&P : SPIVA U.S Scorecard 30-11-2016

Financial Times : Gestion passive (24-10-2016)

Article La Libre Belgique : Gestion passive (17-09-2016)

Article La Libre Belgique : Un fonds passif n’est pas l’autre (3-09-2016)

Last Week Tonight with John Oliver: Retirement Plans (HBO) Saving for retirement means navigating a potential minefield of high fees and bad advice. (à regarder à partir minute 2.11)

The Economist : FUND MANAGEMENT Slow-motion revolution –  (Jun 11th 2016)

Financial Times : 2014 : 10% des gestionnaires spéculatifs ont surperformé (21-12-2014)

Financial Times : Fewer active managers beat market  (9-11-2014)

L’Express : Retrocessions  (29-08-2014)

Financial Times : Fidelity loses ground to index trackers (11-07-2014)

The Economist : Cheap is cheerful (3-05-2014)

Financial Times: Are star fund managers a dying breed ? (27-03-2014)

Financial Analyst Journal : The Arithmetic of « All-In » Investment Expenses – John C.Bogle (février 2014)

The Economist : The costs of actively managed funds are higher than most investors realise (22-02-2014)

Charte ICMA : ICMA Charter 2013 EN

ICMA Private Wealth Management Charter of Quality : Luxembourg preface to the ICMA Private Wealth Management Charter of Quality

Une raison d’indicer les fonds : Avantages de la gestion indicielle : étude appliquée à des fonds domiciliés en Europe et «offshore» (août 2012)

Note sur les frais des fonds européens offerts au public

Note légale

Je suis un investisseur institutionnel français Je suis un investisseur institutionnel belge Je suis un investisseur luxembourgeois Je suis un investisseur néerlandais

Actuellement, notre site n’est pas destiné aux investisseurs belges et français qui ne sont pas institutionnels